ISBN: 978-2-917032-74-9

Extrait choisi:

(…) les Naveteaux chargeaient leurs bateaux et leurs matériels sur des charrettes puis remontaient en compagnie des « demis-nourris » jusqu’au point de départ du flottage. On prévenait la population au cours du trajet, dans les villages, de l’imminence d’un flottage parfois célébré comme une véritable fête. Non seulement la mise à l’eau divertissait et rompait la monotonie de la vie campagnarde, mais elle pouvait aussi garantir un salaire de 1,25 franc par jour aux habitants qui y prenaient part.

Format: 24 x 16.5 cm
23 €
Livraison et expédition
Montant total Frais livraison
Jusqu'à 26€ 2,50€
de 26 à 100€ 4,00€
sup. à 100€ 0,00€
TVA incluse

Vous pouvez commander nos livres directement en ligne, en utilisant le panier électronique à votre disposition, ou bien en nous renvoyant un bon de commande imprimé.


Un âge d’or de la porcelaine de Limoges. L’épopée Alluaud
Ouvrage signé Thomas Hirat
Collection: Beaux Livres

Présentation du livre


Entre livre d’histoire et livre d’art, cet ouvrage passionnant révèle au lecteur des aspects méconnus de l’origine de la porcelaine de Limoges. L’épopée Alluaud, l’une des plus célèbres familles de porcelainiers, façonne au début du XIXe siècle le paysage industriel en contrôlant l’extraction et la vente du précieux Kaolin, en dominant le flottage des bois et en implantant la première véritable usine de porcelaine « aux Casseaux », sur les bords de la Vienne.

Plus de 100 illustrations participent à l’évocation des fondements de l’industrie porcelainière, des carrières de Marcognac en Haute-Vienne jusqu’au port du Naveix, célèbre quartier populaire et manufacturier de la capitale limousine. Les porcelaines produites par la manufacture Alluaud subliment ce premier âge d’or de la porcelaine de Limoges.

Biographie de l’auteur : Thomas Hirat

Ancien étudiant en commerce international et philosophie, Thomas Hirat travaille à la promotion du Musée du Four des Casseaux. Deux ans de recherches lui furent nécessaires pour documenter l’écriture du livre 240 années de porcelaine, qui recense toutes les manufactures limousines de 1771 à 2011. Thomas Hirat a aujourd’hui acquis une précieuse connaissance de l’histoire de l’industrie porcelainière, des techniques et des hommes qui y ont travaillé. Il est également partie prenante d’un projet d’envergure : la création d’un site entièrement consacré à l’histoire industrielle de la porcelaine.